Tristan Borne, directeur d’Arc: «L’argent est là et l’usine est quasiment à saturation»