Transition numérique : « le retard est plus au niveau des chefs d’entreprise que des banques »