Nathalie Vautier : l’art de rebondir