Arc: «On ne reviendra jamais sur les 4 x 8 à l’ancienne»